• Accueil
  • Le point sur les IST
  • Qui sommes nous?
  • Ethique
  • Contactez-nous
  • Patient LoginConnexion
  • Les infections urinaires

    Les infections urinaires peuvent toucher à la fois les homes et les femmes. Lorsqu’une infection urinaire dure plus de 48 heures, il est indiqué de se rendre chez son médecin pour la traiter. Les infections urinaires non traitées peuvent atteindre les reins et endommager les fonctions rénales.

    Dans tous les cas, il est fortement conseillé d’aller voir son docteur car même si les symptômes sont quasi imperceptibles après 24h, l’infection peut être bien présente et parfois le signe annonciateur d’une IST.

    Symptômes ressentis (les infections urinaires ne causent pas systématiquement de symptômes mais cela arrive dans la majorité des cas) :

    • besoin urgent et quasi constant d’aller uriner
    • Sensation de brûlure à la miction
    • miction fréquente en très petite quantité (quelques gouttes d’urine)
    • urine trouble
    • urine rose vif, ou marron (signe d’une présence de sang)
    • urine odorante
    • douleur pelvienne chez la femme
    • douleur rectale chez l’homme

    Les remèdes « maison » contre les infections urinaires

    Pour empêcher une infection urinaire de se développer, essayez d’ajouter une cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau, cela peut éventuellement aider à calmer les symptômes. Le bicarbonate va neutraliser l’acidité de votre urine et soulager la douleur pendant votre traitement.

    Les myrtilles et les canneberges (Cranberry) sont de la même famille est auraient les même propriétés inhibitrices de bactéries. Dans une étude, il a été démontré les propriétés préventives du jus de myrtilles qui réduirait les chances de développer une infection urinaire. Puisque le jus de myrtille pure est difficilement trouvable dans les grandes surfaces, n’hésitez pas à en parsemer vos céréales au petit déjeuner ou les intégrer autrement dans votre alimentation. D’autres études ont montré que le jus de Cranberry empêcherait le développement d’infections urinaires aussi. Le jus de Cranberry empêcherait les bactéries responsables de l’infection de s’installer dans votre vessie. Il parait même que la Cranberry aurait un léger effet antibiotique.

    Boire ne serait-ce que 100 ml de Cranberry par jour pourrait vous mettre à l’abri d’une infection urinaire. Si vous être prône aux infections urinaires, vous devriez boire en moyenne 2 à 4 verres de Cranberry par jour. Attention : si vous avez une infection urinaire, ne faites pas l’impasse sur la visite chez votre médecin. En effet, le jus de Cranberry sera pris en complément du traitement qui vous sera prescrit mais ne s’y substituera pas.

    Si vous avez tendance à développer des infections uriniares, buvez beaucoup d’eau tous les jours. Aussi, vous devriez uriner toutes les 4-5 heures en moyenne. Si vous souffrez d’une infection à l’heure actuelle, buvez de très grandes quantités d’eau pour combattre celle-ci. Le grand volume d’eau dans votre système aidera à évacuer l’infection à chaque fois que vous irez aux toilettes. Vous pouvez, pour soulager la douleur utiliser une bouillote à placer sur l’abdomen (la chaleur clamera la douleur).

    Certains docteurs prescrivent au moins 5000 mg de vitamine C par jour pour les patients qui ont une infection urinaire. La vitamine C acidifie l’urine et prévient l’infection pour les bactéries potentiellement dangereuses.

    Les bons gestes :

    • Allez aux toilettes. Ca semble évident, et pourtant on ne le répétera jamais assez : aller aux toilettes à chaque fois que vous en avez besoin est essentiel. Chaque fois que l’urine est évacuée, les bactéries sont évacuées.
    • Portez du coton. La seule matière à porter lorsque vous avez une infection urinaire est le coton. Les matières synthétiques contrairement au coton favorisent la transpiration il est donc préférable de rester frais et sec.
    • Ne buvez pas d’alcool. L’alcool est un irritant pour votre vessie, tout ce dont vous n’avez pas besoin lorsque vous avez une infection urinaire !
    • Ne buvez pas de café. Mais aussi toute autre boisson à base de caféine telles que le soda, le thé etc...La caféine irrite votre vessie tout comme l’alcool.
    • Prenez des antidouleurs (paracétamol, aspirine etc.) Observez des règles d’hygiène stricte. Lors des rapports sexuels en particulier, prenez une douche avant et après le rapport sexuel. Après l’amour, allez tout de suite aux toilettes pour vous débarrasser des bactéries potentiellement dangereuses. Pensez à toujours vous essuyer d’avant en arrière.